Ministère de la Justice
JUSTICE EN RÉGION
 

16 mai 2012

Charente

Service pénitentiaire d'insertion et de probation

Le service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) intervient auprès de personnes faisant l’objet d’un décision pénale restrictive ou privative de liberté résidant en Charente avec pour finalité la prévention de la récidive.

Il met intégralement en oeuvre l'exécution des mesures pénales autre que l’incarcération pour les condamnés et participe à la mise en ouvre des mesures d’incarcération, en lien avec la maison d’arrêt d'Angoulême dans sa mission d'insertion.

Il peut être chargé de procédures d’enquêtes concernant des personnes appelées à comparaître.

Il assure par lui-même le contrôle de la bonne exécution de ces mesures pénales, ainsi que la préparation des aménagements des peines d'enfermement.  Il permet l’intervention des organismes et structures permettant d’offrir aux personnes placées sous main de justice (PPSMJ) un accès aux dispositifs d’insertion (culture, formation professionnelle, soin, élaboration d'un projet personnel et/ou professionnel, sport, éducation à la santé, accès aux droits...) et organise les stages de citoyenneté.

La Charente est un département rural avec un déséquilibre de population importante : le tiers de sa population est concentré sur la zone urbaine d’Angoulême. La délinquance dans ce département est modérée (77ième rang sur 96) ; la majorité des condamnations de la PPSMJ suivie en milieu ouvert relève d’une problématique autour de l’alcool.

Adresse du siège

SPIP Charente

20 rue des frères Lumière
16000 Angoulême

tel : +33 5 17 17 90 11
fax : +33 5 45 92 99 62

 

Horaires d’ouverture au public

Du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 14h à 17h30.

Antenne

Antenne mixte de Angoulême

20 rue des frères Lumière
16000 Angoulême

tel : +33 5 17 17 90 11
fax : +33 5 45 92 99 62

 Établissement :

Maison d'arrêt d'Angoulême

Autorités de rattachement 

Le service dépend de la direction interrégionale des services pénitentiaires de Bordeaux. Il est situé dans le ressort de la cour d'appel de Bordeaux et du tribunal de grande instance (TGI) d'Angoulême

 Accès

 L'antenne d'Angoulême couvre tout le département de la Charente.

 

Nombre de personnes suivies

·        2 777 mesures ou enquêtes ont été traitées en 2007.

·        1 922 personnes ont été suivies.

Partenaires (milieu ouvert et milieu fermé)

Le SPIP poursuit une politique partenariale tant dans le cadre de la mise en oeuvre des mesures alternatives à l'enfermement et d'aménagement de peine que dans le cadre de sa politique d'insertion au sein de la maison d'arrêt d'Angoulême.

Les partenaires, hormis les collectivités qui accueillent les travaux d'intérêt généraux (TIG), sont principalement représentés sur les deux pôles économiques, Cognac et Angoulême.

21 conventions de  partenariat entraînant ou non un financement ont été signées.

(ALEZI qui regroupe l'ensemble des associations d'insertion par l'économie du département, Mission locale, centre SAMUEL, le théâtre scène nationale d'Angoulême, le comité départemental d'accès aux droits, l'ANPAA, l'APSL 16, le festival du roman policier de Cognac, etc.)

En 2007 le SPIP 16 a réaffirmé sa volonté de mettre en oeuvre les mesures par une prise en charge collective dans le champs du traitement pénal. Accueil collectif dans le cadre du BEX, stage de citoyenneté, groupe de paroles de prévention de la récidive en milieu ouvert et en milieu fermé.

 

Retour carte Bordeaux

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |